Accueil -> Cuisines -> Flash culinaire ->
Peut servir =
Difficulté : Difficile
Temps : Assez long
Coût : Cher

L’ail a des vertus remarquables et on le sait depuis longtemps.
Aujourd’hui, on mange de l’ail pour faire baisser le mauvais cholestérol et augmenter le bon, pour lutter contre la grippe ou les rhumes, contre l’hypertension, et il serait même bon de manger beaucoup d’ail pour réduire les risques d’avoir un cancer de l’estomac.
Bref, rien que du bon. Et pour ceux qui ne supportent vraiment pas l’ail même sans germe, il existe en pharmacie des pastilles d’ail désodorisées.
Mais que serait la bouillabaisse sans ail, ou les escargots à la bourguignonne?
Quand vous trouverez au marché de l’ail frais, profitez-en.
Une bonne persillade donne toujours du goût à la cuisine.
L’ail a une saveur particulièrement tenace qui laisse des traces persistantes dans l’haleine et qui imprègne la transpiration. Ces effets sont peut-être à l’origine de sa mauvaise réputation.
Le bulbe ou «tête d’ail» est formé de caïeux, plus souvent nommés gousses. On en compte de 12 à 16 par tête.
À l’achat, choisir des bulbes dodus et fermes, exempts de germes et de taches, et dont la pelure est intacte.
L’ail est disponible sous diverses formes: en flocons, en poudre, haché, en pâte, etc. Ces préparations sont pratiques, mais il est préférable de se servir d’ail frais si l’on désire avoir le maximum de saveur.

Ail au vinaigre 

Ail en conserve 

Aïoli 

Beurre à l’ail  

Boeuf sauté à l’ail et au poivre       

À la semaine prochaine.


Gertrude

 

Accueil -> Cuisines -> Flash culinaire ->